MENU

Peau d’âne

Peau d’âne revisitée pour l’exposition collective « Duos » 2014, commande à l’initiative du Musée de l’image d’Épinal. La vie est-elle un conte de fée ? Fatalité ou destinée ? L’histoire ne raconte pas cependant s’ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants… AC Dans la gravure de Ledoyen éditée à Paris, c’est sous une autre parure qui donnera son nom à la belle que Peau d’âne se dissimule. En dialogue avec cette image, Audrey Calleja s’inspire des scènes monochromes qui rythment le coton des toiles de Jouy. Son interprétation décompose le motif aux deux sens du terme pour mieux questionner les mécanismes du conte. 15 artistes réinventent 15 images. D’une part, le chemin des images un parcours d’art en ville, du Musée de l’image au centre ville. D’autre part, « Duos » en prolongement de cette exposition, le Musée de l’image propose aux visiteurs de découvrir les 15 oeuvres originales ainsi que leurs images de référence issues de ses collections.
Read More ›

Adèle mortadelle

Exposition disponible à la location. Réalisée dans le cadre de la résidence d’auteur-illustrateur à Troyes en 2008. Et si l’histoire s’échappait de l’album ? Adèle mortadelle, c’est l’histoire d’une famille d’aujourd’hui : recomposée, décomposée, d’une existence à raccommoder. En famille on rit, on apprend, on discute, on se dispute, on s’aime. A la manière d’un théâtre, les personnages du livre, tels des acteurs en papier, proposent de jouer différents récits de vie, autres que le texte proposé par l’album. L’histoire de cette famille continue en dehors du livre et prend vie à travers cette exposition, inspirée d’après un projet personnel alors non édité. L’album « Adèle mortadelle » est depuis paru aux éditions du Poisson Soluble (en 2009), sélectionné pour le prix Baobab de la même année. Un grand merci : La maison du Boulanger et la Médiathèque de l’Agglomération Troyenne, la CAT, la région Champagne-Ardenne, la DRAC et le CNL. Le centre de créations pour l’enfance de Tinqueux, Sérigraphie Dentinger, Nicolas Saffray pour la création du motif musical (labyrinthe), Caroline Martin pour les confections textile et Laurence Ferrand qui m’a prêté main forte.
Read More ›